Verset de la semaine

Que l'amour soit sans hypocrisie. Ayez le mal en horreur ; attachez-vous au bien
Romains 12.9
Voir les jours passés
15161718192021222324
Ligue pour la lecture de la BibleProposé par la Ligue pour la Lecture de la Bible
lundi 25 janvier

Deutéronome 19.1-21

1Lorsque le SEIGNEUR, ton Dieu, aura retranché les nations dont le SEIGNEUR, ton Dieu, te donne le pays, lorsque tu les auras dépossédées et que tu habiteras dans leurs villes et dans leurs maisons, 2tu mettras à part trois villes au milieu du pays que le SEIGNEUR, ton Dieu, te donne pour que tu en prennes possession. 3Tu construiras des routes et tu diviseras en trois parties le territoire du pays que le SEIGNEUR, ton Dieu, t'aura donné comme patrimoine. Ainsi tout meurtrier pourra s'y enfuir. 4Voici dans quel cas le meurtrier pourra s'enfuir là pour rester en vie : s'il a tué son prochain par méprise, alors que d'habitude il ne le détestait pas ; 5s'il s'est rendu avec son prochain dans la forêt pour abattre des arbres, que sa main ait brandi la hache pour couper un arbre, que le fer se soit échappé du manche, qu'il ait atteint son prochain et que celui-ci soit mort, alors il pourra s'enfuir dans l'une de ces villes pour rester en vie, 6de peur que le rédempteur du sang, dans l'ardeur de sa colère, ne le poursuive et ne le rattrape, parce que le chemin serait trop long, et qu'il ne le frappe mortellement, alors qu'il ne mérite pas la mort, puisque d'habitude il ne détestait pas son prochain. 7C'est pourquoi je t'ordonne de mettre à part trois villes. 8Si le SEIGNEUR, ton Dieu, agrandit ton territoire, comme il l'a juré à tes pères, et s'il te donne tout le pays qu'il a promis de donner à tes pères, 9— pourvu que tu observes, en le mettant en pratique, tout ce commandement que j'institue pour toi aujourd'hui, en aimant le SEIGNEUR, ton Dieu, et en suivant toujours ses voies — alors tu ajouteras encore trois villes à ces trois-là. 10Ainsi, on ne répandra pas de sang innocent au sein du pays que le SEIGNEUR, ton Dieu, te donne comme patrimoine, et il n'y aura pas de sang sur toi.

11Mais si un homme déteste son prochain, s'il lui tend une embuscade, s'il se dresse contre lui et le frappe mortellement, de sorte que l'autre meure ; s'il s'enfuit dans l'une de ces villes, 12les anciens de sa ville le feront arrêter et le livreront au rédempteur du sang, afin qu'il meure. 13Ton œil sera sans pitié pour lui ; tu élimineras d'Israël le sang de l'innocent, et tu seras heureux.

Les limites des terrains

14Tu ne déplaceras pas les bornes de ton prochain, qui ont été posées par les anciens, dans le patrimoine que tu recevras au pays que le SEIGNEUR, ton Dieu, te donne pour que tu en prennes possession.

Les témoins

15Un seul témoin ne pourra se dresser contre un homme pour établir une faute ou un péché quelconque de tous les péchés qu'on peut commettre ; un fait ne sera établi que sur la déposition de deux ou trois témoins.

16Lorsqu'un témoin malveillant se dresse contre quelqu'un pour l'accuser de subversion, 17les deux hommes en litige se tiendront devant le SEIGNEUR, devant les prêtres et les juges qui seront en fonction en ces jours-là. 18Les juges procéderont à une recherche sérieuse : le témoin est-il un faux témoin, a-t-il fait contre son frère une fausse déposition, 19alors vous le traiterez comme il avait projeté de traiter son frère. Tu élimineras ainsi de ton sein ce qui est mauvais. 20Les autres l'apprendront, et ils auront peur : on ne commettra plus une action aussi mauvaise en ton sein. 21Ton œil sera sans pitié : vie pour vie, œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied.

Lire la suite

Méditez

  • Y a-t-il un ordre auquel obéir ?
  • Quelle vérité Dieu me révèle-t-il ?
  • Quel verset m'interpelle le plus ?
  • Pour ma prière y a-t-il quelque chose que Dieu me montre:
    • Dont j'aie à me repentir ?
    • Auquel croire et obéir ?
    • Pour lequel le remercier et le louer ?
    • Pour lequel lui formuler ma demande ?

LES VILLES DE REFUGE

C’était à l’époque où les principes juridiques se fondaient sur une justice privée ; on appliquait le principe « œil pour œil, dent pour dent » (21). On risquait à ce moment-là lors d’un meurtre par exemple un déferlement des vengeances, ce qui amenait à des violences et des troubles dans le pays tout entier.

Le meurtrier involontaire est protégé par la loi (1-13)

Que disent les versets 1-3 ? Dès que le peuple sera établi, il y’aura des dispositions à prendre pour régler la situation des meurtriers. Chaque meurtrier a sa part à faire pour échapper au vengeur du sang (5-6). Dieu n’est pas laxiste. Les principes évoqués concernent les meurtres involontaires. Regarde ce qui se passe avec les criminels intentionnés (11-13). Jésus Christ est notre seul refuge et notre rempart, si nous suivons ses enseignements, de quoi aurons-nous peur ? Posons-nous la question et réfléchissons sur la pratique de la justice et de la vindicte populaire en usage actuellement dans certains pays et régions africains.

Dieu veut que nous agissions selon la justice (14-21)

Les litiges fonciers étaient courants, comme ils le sont de nos jours. Ils pouvaient facilement dégénérer en bagarres ou même en meurtre et brisaient les relations interpersonnelles. Les prescriptions de Dieu sont claires (14-15). Seulement, Dieu met en garde contre les faux témoignages et impose au faux témoin la peine qui serait celle de l’accusé s’il était reconnu coupable.

À méditer

« Le châtiment ne devrait pas dépasser le crime commis » ; Qu’en est-il dans nos systèmes juridiques actuels et même dans nos familles ?



 
Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.