Verset de la semaine

« Je vous donnerai un cœur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau. J’enlèverai votre cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair. Ainsi, vous suivrez les lois que je vous ai données, vous ferez attention à mes règles et leur obéirez. Vous serez mon peuple, et je serai votre Dieu. »
Ezéchiel 11. 19-20
Voir les jours passés
17181920212223242526
Ligue pour la lecture de la BibleProposé par la Ligue pour la Lecture de la Bible
mardi 27 juillet

Ezéchiel 15. 1-8

1La parole du SEIGNEUR me parvint :

2Humain, le bois de la vigne, qu'a-t-il de plus que tout autre bois ? Qu'en est-il du sarment qui est parmi les arbres de la forêt ? 3En prend-on du bois pour l'utiliser à un ouvrage ? En tire-t-on une cheville pour y suspendre un objet quelconque ? 4On le met au feu, qui le dévore ; le feu en dévore les deux bouts, et le milieu brûle : pourra-t-il servir à quoi que ce soit ? 5Ainsi, lorsqu'il était entier, on n'en faisait aucun ouvrage ; combien moins, lorsque le feu l'a dévoré et qu'il est brûlé, pourra-t-on en faire quoi que ce soit !

6Eh bien ! ainsi parle le Seigneur DIEU : Comme le bois de la vigne parmi les arbres de la forêt, comme ce bois que je livre au feu pour qu'il le dévore, ainsi je livrerai les habitants de Jérusalem. 7Je me retournerai contre eux ; ils sont sortis du feu, mais le feu les dévorera. Ainsi vous saurez que je suis le SEIGNEUR (YHWH), quand je me tournerai contre eux. 8Je ferai du pays un lieu dévasté, parce qu'ils ont commis des sacrilèges — déclaration du Seigneur DIEU.

Lire la suite

Méditez

  • De quoi ou de qui parlent ces versets ?
  • Y a-t-il d'autres passages bibliques qui m'aident à comprendre ce que j'ai lu ?
  • Quel verset m'interpelle le plus ?
  • Pour ma prière y a-t-il quelque chose que Dieu me montre:
    • Dont j'aie à me repentir ?
    • Auquel croire et obéir ?
    • Pour lequel le remercier et le louer ?
    • Pour lequel lui formuler ma demande ?

BOIS DE VIGNE INUTILE

Le jugement de Dieu

Ezéchiel utilise l’illustration de la vigne (cf. Ps. 80. 9-15, Es. 5. 1-9) en insistant sur le bois (2). Dieu a choisi son peuple afin qu’il porte des fruits pour lui, comme la branche d’une vigne normale. Non seulement le peuple de Dieu n’est pas utile à quelque autre ouvrage (3), mais il est aussi incapable de faire la seule chose que Dieu demande de lui : porter du fruit. Stérile, il ne sert plus à rien, sinon qu’à être jeté au feu (4-6). Allusion à l’incendie de Jérusalem et à ses habitants livrés aux Babyloniens (cf. 2 Rois 25. 8-11). Toutes les questions des versets 2 à 5 appellent à une réponse négative et soulignent l’inutilité totale du peuple de Dieu et sa destruction subséquente (7, 8).

Porter des fruits pour Dieu

Comme pour les Israélites, la valeur du croyant est liée à sa capacité à porter du fruit pour Dieu. En prêchant la repentance, Jean-Baptiste s’insurgeait contre toute hypocrisie et réclamait de ses auditeurs une démonstration pratique de leur changement d’attitude (cf. Lc 3. 7-9). Personne ne peut dire qu’il s’est repenti et qu’il s’est converti sans qu’on ne voie à l’évidence que sa manière de penser, de parler et d’agir a changé positivement. Les fruits ici sont l’ensemble des bonnes actions qui prouvent qu’on est réellement né de nouveau (cf. Rom 6. 20-22, Col 1. 10, Tite 3. 14).

Réflexion

Qu’arrivera-t-il à celui qui se dit chrétien et continue de produire « des fruits pour la mort » (Romains 7.4-6) ?



 
Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.