Verset de la semaine

« Comment le jeune homme rendra-t-il pur son sentier ? En se dirigeant d’après ta Parole ? »
Psaume 119.9
Voir les jours passés
09101112131415161718
Ligue pour la lecture de la BibleProposé par la Ligue pour la Lecture de la Bible
samedi 19 septembre

2 Samuel 20.1-13

1Il y a, au Guilgal, un Benjaminite appelé Chéba, fils de Bikri. Il ne vaut rien. Il sonne de la trompette et dit :

« Nous n'avons rien à voir avec David !

Nous n'avons rien de commun avec ce fils de Jessé !

Israélites, rentrez chacun chez vous ! »

2Alors les hommes d'Israël s'éloignent de David pour suivre Chéba, fils de Bikri. Mais les hommes de Juda restent avec leur roi. Ils vont avec lui depuis le fleuve Jourdain jusqu'à Jérusalem.

3Le roi David arrive au palais. Il appelle les dix femmes de deuxième rang qu'il a laissées là pour s'occuper du palais. Il les installe dans une maison bien gardée. Il se charge de leur entretien, mais il ne s'unit plus à elles. Elles restent enfermées jusqu'au jour de leur mort. Elles sont comme des veuves, et pourtant, leur mari est toujours vivant.

Joab assassine Amassa, le nouveau chef de l'armée

4Ensuite le roi dit à Amassa : « Réunis les soldats de Juda ! Présente-toi ici avec eux dans trois jours ! » 5Amassa part pour réunir les gens de Juda, mais il dépasse le temps fixé par le roi. 6Alors David dit à Abichaï : « Maintenant, Chéba va nous faire plus de mal qu'Absalom. Prends toi-même le commandement de mes gardes. Poursuis-le avant qu'il se réfugie dans des villes bien protégées et nous échappe. »

7Les soldats commandés par Joab, les Crétois, les Pélétiens des gardes du roi, c'est-à-dire tous les soldats de l'armée, vont au combat avec Abichaï. Ils quittent Jérusalem et poursuivent Chéba. 8Quand ils se trouvent près de la grande pierre de Gabaon, Amassa arrive. Joab porte ses habits militaires. Il a une ceinture à laquelle il a fixé une épée dans un étui. Au moment où Joab avance, l'épée tombe. 9Joab dit à Amassa : « Comment vas-tu, mon frère ? » Et de la main droite, il prend la barbe d'Amassa pour l'embrasser. 10Amassa ne fait pas attention à l'épée que Joab a dans sa main gauche. Celui-ci le frappe au ventre. Les intestins d'Amassa se répandent par terre, et il meurt. Joab n'a pas besoin de le frapper une deuxième fois. Joab et son frère Abichaï continuent à poursuivre Chéba.

Joab fait tuer Chéba

11Un soldat de Joab est resté près du corps d'Amassa. Il dit : « Qui est pour Joab et pour David ? Qu'il suive Joab ! » 12Amassa a roulé dans son sang au milieu du chemin. Le soldat voit que tout le monde s'arrête. Alors il tire le corps dans un champ et il jette un vêtement sur lui. 13Après qu'il a enlevé le corps du chemin, les soldats passent sans s'arrêter et ils continuent à poursuivre Chéba, derrière Joab.

Lire la suite

Méditez

  • Y a-t-il un exemple à suivre ou à ne pas suivre ?
  • Quelle vérité Dieu me révèle-t-il ?
  • Quel verset m'interpelle le plus ?
  • Pour ma prière y a-t-il quelque chose que Dieu me montre:
    • Dont j'aie à me repentir ?
    • Auquel croire et obéir ?
    • Pour lequel le remercier et le louer ?
    • Pour lequel lui formuler ma demande ?

DIFFICULTES INTERIEURES

La présence du méchant

Pourquoi l’organisation du retour de David à Jérusalem suscite-t-elle une telle opposition entre Judéens et Israélites (19. 40-43)  ? Ce climat ne garantit pas la cohésion du royaume. Schéba, de la tribu de Benjamin comme Saül (1 Sam 9. 1-2), saisit l’occasion pour se révolter contre le roi David.
Partout où il se trouve, le méchant joue un rôle destructeur, cherchant à diviser. Quelle attitude adoptes-tu pour contribuer à l’unité de ce monde divisé par des intérêts égoïstes ?

Veuves malgré elles

Par la mort du conjoint, on devient veuf ou veuve. Dans sa fuite devant Absalom, David laissa derrière lui ces dix concubines « pour s’occuper du palais » (15, 16). Le fils rebelle ayant couché avec elles (16. 21-22) au mépris de la loi divine (Lév 18. 8), elles sont vouées à une abstinence sexuelle et « séquestrées » par David. Terminés, les conflits laissent derrière eux de nombreux cœurs blessés et victimes innocentes. Souvenons-nous de l’amour de Dieu qui n’est pas loin de nous (És 54. 10).

Coup bas de Joab

Amasa a été nommé chef de l’armée à la place de Joab (17. 25 ; 19. 13). S’estimant évincé, celui-ci se venge de son rival et pourtant cousin (1 Chr 2. 13-17), comme il le fit d’Abner (3. 27 ; cf. 1 R 2. 5-6, 28-34). Comment procède-t-il (8-10a ; cf. Mc 14. 44-45)  ?
Quand quelqu’un est dévoré par l’ambition de se maintenir coûte que coûte au pouvoir, rien ne l’arrête et tout peut servir, même de bonnes paroles et l’apparence favorable (9). Demeurons donc toujours vigilants.

A méditer

Genèse 13.8.



 
Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.