Verset de la semaine

« Eternel, tu nous donnes la paix ; car tout ce que nous faisons, c’est toi qui l’accomplis pour nous. »
Esaïe 26.12
Voir les jours passés
17181920212223242526
Ligue pour la lecture de la BibleProposé par la Ligue pour la Lecture de la Bible
mercredi 24 novembre

Néhémie 5.1-19

1Il s'éleva de la part des gens du peuple et de leurs femmes une grande plainte contre leurs frères judéens. 2Les uns disaient : Nous, nos fils et nos filles, nous sommes nombreux ; nous voulons recevoir du blé, afin de pouvoir manger et vivre. 3D'autres disaient : Nous engageons nos champs, nos vignes et nos maisons, pour recevoir du blé pendant la famine. 4D'autres disaient : Nous avons emprunté de l'argent sur nos champs et nos vignes pour le tribut du roi. 5Pourtant notre chair est comme la chair de nos frères, nos fils sont comme leurs fils ; nous réduisons à l'esclavage nos fils et nos filles ; plusieurs de nos filles y sont déjà réduites, nous sommes sans ressources, nos champs et nos vignes appartiennent à d'autres.

6Je fus très fâché lorsque j'entendis leurs cris. 7Je résolus de faire des reproches aux notables et aux magistrats, et je leur dis : Quoi ! vous prêtez à intérêt à vos frères ! Et je convoquai, à leur sujet, une grande assemblée. 8Je leur dis : Nous, nous avons racheté selon nos moyens nos frères judéens vendus aux nations ; vous, vous vendriez vos frères, et c'est à nous qu'ils seraient vendus ! Ne trouvant rien à répondre, ils se turent. 9Puis je dis : Vous n'agissez pas bien. Ne devriez-vous pas vivre dans la crainte de notre Dieu, pour ne pas être outragés par les nations, par nos ennemis ? 10Moi aussi, mes frères et mes serviteurs, nous leur avons prêté de l'argent et du blé. Remettons-leur cette dette, je vous prie ! 11Je vous en prie, rendez-leur aujourd'hui même leurs champs, leurs vignes, leurs oliviers et leurs maisons, ainsi que le centième de l'argent, du blé, du vin et de l'huile que vous avez exigé d'eux comme intérêt. 12Ils répondirent : Nous les rendrons, nous ne leur demanderons rien ; nous ferons ce que tu dis. Alors j'appelai les prêtres, devant lesquels je les fis jurer de tenir parole. 13Et je secouai la poche de mon manteau en disant : Que Dieu secoue de la même manière hors de sa maison et du produit de son travail tout homme qui n'aura pas tenu parole, et qu'ainsi cet homme soit secoué et laissé à vide ! Toute l'assemblée dit : Qu'il en soit ainsi ! et loua le SEIGNEUR. Et le peuple tint parole.

14Dès le jour où le roi ordonna que je sois leur gouverneur dans le pays de Juda, depuis la vingtième année jusqu'à la trente-deuxième année du roi Artaxerxès, pendant douze ans, ni moi ni mes frères n'avons vécu des revenus du gouverneur. 15Avant moi, les premiers gouverneurs accablaient le peuple et percevaient de lui du pain et du vin, ainsi que quarante sicles d'argent ; leurs serviteurs eux-mêmes dominaient en maîtres sur le peuple. Mais moi, par crainte de Dieu, je n'ai pas agi de la sorte. 16Bien plus, j'ai travaillé à la réparation de cette muraille ; nous n'avons acheté aucun champ, et tous mes serviteurs rassemblés étaient à l'ouvrage. 17J'avais à ma table cent cinquante hommes, Judéens et magistrats, sans compter ceux qui venaient à nous des nations d'alentour. 18On apprêtait chaque jour pour mon compte un bœuf, six moutons choisis et des volailles ; et tous les dix jours on préparait en abondance tout le vin nécessaire. Malgré cela, je n'ai pas réclamé les revenus du gouverneur, parce que le service pesait sur ce peuple.

19Souviens-toi favorablement de moi, mon Dieu, à cause de tout ce que j'ai fait pour ce peuple !

Lire la suite

Méditez

  • De quoi ou de qui parlent ces versets ?
  • Y a-t-il un exemple à suivre ou à ne pas suivre ?
  • Quelle vérité Dieu me révèle-t-il ?
  • Quel verset m'interpelle le plus ?
  • Pour ma prière y a-t-il quelque chose que Dieu me montre:
    • Dont j'aie à me repentir ?
    • Auquel croire et obéir ?
    • Pour lequel le remercier et le louer ?
    • Pour lequel lui formuler ma demande ?

TU ES UNE SOLUTION AUX PROBLEMES DE TA GENERATION

A la suite de Néhémie, Dieu t’appelle à apporter ta pierre pour traiter les maux dont souffrent ceux qui t’entourent.

Sensibilité à la voix de ceux qui souffrent (1-5)

Néhémie n’est pas indifférent aux plaintes des juifs qui dénoncent des faits accablants. Nourriture insuffisante vu leur nombre (2)  ; obligation de donner un gage (maison, champs, vignes) pour recevoir du blé (3) ou pour emprunter de l’argent devant servir à payer l’impôt impérial (4)  ; vente des fils et filles comme esclaves en raison d’énormes dettes. Quel est notre degré de compassion ?

Irritation et dénonciation du mal (6-9)

Néhémie est fortement choqué de constater que l’élite juive bafoue la loi interdisant l’esclavage des israélites (Ex. 21. 1-11) et les prêts à intérêt entre juifs (Ex. 22. 24-26). Un enfant de Dieu ne peut se complaire aux actes d’injustice qui violent l’intégrité des Saintes Ecritures. La haine du péché amène à le dénoncer, comme le fait Néhémie : « Puis je dis : ce que vous faites n’est pas bien. Ne devriez-vous pas marcher dans la crainte de Dieu ? » (9)

Approche pertinente de résolution du problème (10-19)

De façon sincère et radicale, Néhémie invite les dignitaires à réparer leurs torts envers le peuple meurtri. « Abandonnons ce qu’ils nous doivent » (10b). La restitution des biens mal acquis est une option pertinente à adopter lorsque par notre fait, nous avons violé les droits d’une personne vulnérable. Que dois-tu restituer pour te réconcilier avec ton Dieu et ton prochain ?

Prière

« Seigneur, façonne en moi la haine du péché et donne-moi la force de dénoncer le mal. »

Revenir à la lecture/note de la journée



 
Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.