Verset de la semaine

« La fin de toutes choses est proche. Soyez donc sages et sobres, pour vaquer à la prière. »
1 Pierre 4.7
Voir les jours passés
11121314151617181920
Ligue pour la lecture de la BibleProposé par la Ligue pour la Lecture de la Bible
jeudi 12 mai

Genèse 16. 1-16

1Saraï, femme d'Abram, ne lui avait pas donné d'enfant. Elle avait une servante égyptienne du nom de Hagar. 2Saraï dit à Abram : Puisque le SEIGNEUR m'a empêchée d'avoir des enfants, va avec ma servante, je te prie ; peut-être aurai-je un fils par elle. Abram écouta Saraï. 3Ainsi, après qu'Abram eut habité dix ans en Canaan, Saraï, femme d'Abram, prit Hagar l'Egyptienne, sa servante, et elle la donna comme femme à Abram, son mari. 4Il alla avec Hagar, et elle fut enceinte. Quand elle se vit enceinte, sa maîtresse ne compta plus à ses yeux. 5Alors Saraï dit à Abram : Que la violence qui m'est faite retombe sur toi ! C'est moi-même qui ai placé ma servante sur ton sein ; et maintenant qu'elle se voit enceinte, je ne compte plus à ses yeux. Que le SEIGNEUR soit juge entre moi et toi ! 6Abram répondit à Saraï : Ta servante est entre tes mains ; agis à son égard comme il te plaira. Alors Saraï se mit à l'affliger, et Hagar s'enfuit pour lui échapper.

7Le messager du SEIGNEUR la trouva près d'une source dans le désert, celle qui est sur le chemin de Shour. 8Il dit : Hagar, servante de Saraï, d'où viens-tu et où vas-tu ? Elle répondit : Je me suis enfuie pour échapper à Saraï, ma maîtresse. 9Le messager du SEIGNEUR lui dit : Retourne chez ta maîtresse et laisse-toi affliger par elle. 10Le messager du SEIGNEUR lui dit : Je multiplierai ta descendance ; on ne pourra pas la compter, tant elle sera nombreuse. 11Le messager du SEIGNEUR lui dit : Te voici enceinte ; Tu vas mettre au monde un fils, et tu l'appelleras du nom d'Ismaël (« Dieu entend ») ; car le SEIGNEUR t'a entendue dans ton affliction.

12Il sera comme un âne sauvage ; sa main sera contre tous, et la main de tous sera contre lui ; il établira sa demeure face à tous ses frères.

13Elle appela le SEIGNEUR, qui lui avait parlé : « Tu es El-Roï — le Dieu qui me voit », car, dit-elle : « Ai-je vu ici après qu'il m'a vue ? » 14C'est pourquoi on a appelé ce puits Puits Lahaï-Roï (« Au Vivant qui me voit ») ; il est entre Qadesh et Béred. 15Hagar donna un fils à Abram ; Abram appela du nom d'Ismaël le fils que Hagar lui avait donné. 16Abram avait quatre-vingt-six ans lorsque Hagar donna Ismaël à Abram.

Lire la suite

Méditez

  • Est-ce que ce passage m'apprend quelque chose sur Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit ?
  • Quelle vérité Dieu me révèle-t-il ?
  • Quel verset m'interpelle le plus ?
  • Pour ma prière y a-t-il quelque chose que Dieu me montre:
    • Dont j'aie à me repentir ?
    • Auquel croire et obéir ?
    • Pour lequel le remercier et le louer ?
    • Pour lequel lui formuler ma demande ?

QUAND LA PROMESSE DE DIEU TARDE !

On ne peut aider Dieu (1-3)

Ce récit souligne l’échec auquel mène l’entreprise purement humaine dans laquelle se sont engagés Abram et Saraï. Il se peut que ce couple en prenant cette décision pense aider Dieu à réaliser sa promesse. Il nous arrive aussi de poser certaines actions pensant que cela va accomplir la promesse de Dieu dans notre vie. Nous devons faire plutôt preuve de foi pour attendre le temps de Dieu. Quel effort fais-tu dans les situations de la vie où Dieu t’a demandé d’attendre ?

Les actes à conséquences regrettables (4-7)

Abram, en écoutant Saraï, va vers Agar qui devint enceinte. Alors, commencent les difficultés : l’arrogance et l’insoumission d’Agar (4)  ; l’accusation d’Abram par Saraï ; la maltraitance d’Agar par Saraï et sa fuite (6, 7). Certaines situations que nous vivons sont des conséquences des actes posés hors de la volonté de Dieu. Revenons toujours à Dieu devant les tourments de la vie. Lui seul régulera nos relations avec lui pour notre bien.

Peine perdue, et pourtant… ! (8-16)

Non seulement Ismaël, qui est issu de la relation d’Abram avec Agar ne sera pas l’héritier tant désiré (17 : 19-20), mais aussi cette initiative aboutit à la discorde entre les deux femmes, Saraï et Agar et aura des prolongements historiques. Toutefois, l’Eternel se montre bienveillant envers cet enfant auquel il promet une nombreuse descendance (10, 17-20). Nos erreurs peuvent avoir des répercussions fâcheuses dans le présent et dans l’avenir. Dieu seul peut transformer le mal en bien. Crois-tu que Dieu peut changer tes faiblesses en forces ?

Conseil

« Demeure en silence devant l’Eternel. Attends-toi à Lui… » (Ps37. 7a)

Revenir à la lecture/note de la journée



 
Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.