Verset de la semaine

« C’est pourquoi, frères, choisissez parmi vous sept hommes de qui l’on rende un bon témoignage, qui soient pleins d’Esprit Saint et de sagesse et que nous chargerons de cet emploi. »
Actes 6.3
Voir les jours passés
24252627282930310102
Ligue pour la lecture de la BibleProposé par la Ligue pour la Lecture de la Bible
samedi 01 août

Juges 5.1-15

1Ce jour-là, Débora et Barac, fils d'Abinoam, chantent en disant :

2En Israël,

les soldats sont prêts pour la guerre,

le peuple s'offre volontairement

pour combattre :

remerciez le SEIGNEUR !

3Vous, les rois, écoutez !

Chefs des peuples, soyez attentifs !

Je vais chanter, oui, moi, je vais chanter

pour le SEIGNEUR, Dieu d'Israël.

4SEIGNEUR,

quand tu es venu du pays d'Édom,

quand tu es descendu des montagnes de Séir,

la terre a tremblé.

Les nuages ont versé leur eau,

une pluie abondante est tombée du ciel.

5Les montagnes ont tremblé devant toi,

le SEIGNEUR du Sinaï, Dieu d'Israël.

6À l'époque de Chamgar, fils d'Anath,

à l'époque de Yaël,

les routes étaient abandonnées,

les voyageurs prenaient d'autres chemins.

7Il n'y avait plus de chefs,

plus de chefs en Israël,

avant que moi, Débora, j'arrive,

avant que j'arrive pour être la mère d'Israël.

8Les gens choisissaient des dieux nouveaux,

et aussitôt, c'était la guerre.

Mais en Israël, pour 40 000 soldats

il n'y avait pas un bouclier, pas une lance.

9Mon cœur est avec les commandants d'Israël,

avec ceux du peuple

qui s'offrent volontairement

pour combattre.

Remerciez le SEIGNEUR !

10Vous qui vous déplacez sur des ânesses blanches,

vous qui êtes assis sur des tapis,

vous qui marchez sur les routes,

parlez !

11Près des points d'eau, les bergers

racontent les bienfaits du SEIGNEUR,

ses bienfaits envers les chefs d'Israël.

Alors le peuple du SEIGNEUR

est descendu aux portes de la ville.

12Réveille-toi, Débora ! Réveille-toi !

Réveille-toi ! Réveille-toi !

Lance un chant de guerre !

Debout, Barac, fils d'Abinoam,

ramène tes prisonniers !

13Ceux qui sont restés en vie

ont rejoint les chefs.

Le SEIGNEUR m'a permis, à moi Débora,

de vaincre des combattants courageux.

14Les vainqueurs des Amalécites

sont venus d'Éfraïm.

La tribu de Benjamin les a suivis

et a fait partie de leurs troupes.

Le clan de Makir a donné des chefs,

et la tribu de Zabulon a donné des officiers.

15Les chefs d'Issakar ont rejoint Débora.

Les gens d'Issakar, fidèles à Barac,

l'ont rejoint rapidement dans la plaine.

Mais dans les clans de Ruben,

on a discuté pendant longtemps.

Lire la suite

Méditez

  • Y a-t-il un ordre auquel obéir ?
  • Quel verset m'interpelle le plus ?
  • Pour ma prière y a-t-il quelque chose que Dieu me montre:
    • Dont j'aie à me repentir ?
    • Auquel croire et obéir ?
    • Pour lequel le remercier et le louer ?
    • Pour lequel lui formuler ma demande ?

S'EXERCER A LA RECONNAISSANCE

Par un cantique

Débora et Barak expriment leur reconnaissance à l’Éternel. Débora cette « mère en Israël » (7), peint le tableau sombre de ce qu’était la vie en Israël auparavant : l’absence de chefs, l’insécurité, l’adoration de dieux nouveaux, la guerre menaçante et le manque d’armes (6-8). Mais à ces temps difficiles, elle oppose la délivrance que le Seigneur vient d’accorder à Israël (Jg 4). Que les gens importants (ceux qui montent de blanches ânesses), les riches (assis sur des tapis), les voyageurs et ceux qui abreuvent le bétail proclament aussi ce cantique (2-3 ; 10-11).

« Remerciez le Seigneur ! »

Dans nos vies personnelles, quelle part occupe la reconnaissance à l’Éternel ? Ressemblons-nous à ces croyants qui prient et jeûnent quand ils ont des problèmes mais qui oublient l’Éternel dès qu’ils obtiennent une solution ? Ce comportement dénote une immaturité spirituelle. Notre salut en Jésus-Christ est un sujet de reconnaissance suffisant pour toute la vie (Col 3. 15, 17).

Célébrer les bienfaits du Seigneur

La reconnaissance est liée au témoignage. Si nous sommes attentifs à tout ce que le Seigneur fait pour nous, nous ne manquerons point de remercier et d’en témoigner. Malheureusement, nous ne prenons souvent pas le temps de considérer les bienfaits divins, à moins qu’ils soient « miraculeux » ou évaluables matériellement ou financièrement.

Méditation

Pensons profondément au refrain d’un cantique : « Compte les bienfaits de Dieu, mets-les tous devant tes yeux, tu verras en adorant combien le nombre en est grand. » Qu’est-ce que cela nous inspire ?

Revenir à la lecture/note de la journée



 
Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.