Verset de la semaine

« C’est pourquoi, frères, choisissez parmi vous sept hommes de qui l’on rende un bon témoignage, qui soient pleins d’Esprit Saint et de sagesse et que nous chargerons de cet emploi. »
Actes 6.3
Voir les jours passés
24252627282930310102
Ligue pour la lecture de la BibleProposé par la Ligue pour la Lecture de la Bible
jeudi 30 juillet

Juges 3.15-31

15Ils crient vers le SEIGNEUR, et le SEIGNEUR leur envoie quelqu'un pour les sauver. C'est Éhoud, fils de Guéra, de la tribu de Benjamin, un homme habile de sa main gauche. Les Israélites envoient Éhoud porter un cadeau à Églon, roi de Moab.16Éhoud se fabrique une épée d'environ 50 centimètres et qui coupe des deux côtés. Il l'attache sous son vêtement, contre sa cuisse droite. 17Puis il va présenter son cadeau à Églon, qui est un homme très gros. 18Quand il a donné le cadeau, Éhoud part avec les hommes qui l'ont apporté. 19Quand il arrive près des statues des dieux qui sont près du Guilgal, il revient sur ses pas et il dit : « Mon roi, j'ai un message secret pour toi. » Le roi commande à ses serviteurs de le laisser, et tous s'en vont. 20Églon est assis dans la chambre fraîche qui lui est réservée sur la terrasse. Éhoud lui dit : « J'ai un message de Dieu pour toi. » Alors le roi se lève de son siège. 21Avec sa main gauche, Éhoud prend l'épée qui est sur sa cuisse droite et il l'enfonce dans le ventre du roi. 22Elle entre tout entière avec la poignée, et la graisse se referme sur la lame, parce qu'Éhoud ne retire pas l'épée. 23Ensuite, Éhoud ferme à clé les portes de la chambre, et il sort par derrière.

24Quand il est sorti, les serviteurs arrivent et ils voient les portes fermées. Ils pensent que le roi se soulage à l'intérieur. 25Ils attendent longtemps, mais le roi n'ouvre pas la porte de la chambre. Alors ils prennent la clé et ils ouvrent. Ils trouvent leur maître étendu à terre, mort ! 26Pendant tout ce temps, Éhoud a fui. Il dépasse les statues des dieux et il se sauve vers la région de Séira. 27Quand il arrive là, il sonne de la trompette dans la région montagneuse d'Éfraïm, pour rassembler les Israélites. Puis il se met à leur tête et ils descendent des collines. 28Il leur dit : « Suivez-moi ! Le SEIGNEUR a livré vos ennemis moabites en votre pouvoir. » Les Israélites descendent derrière Éhoud, ils prennent aux Moabites les passages du fleuve Jourdain et ils ne laissent personne le traverser.29Ce jour-là, ils battent les Moabites, environ 10 000 hommes, des soldats forts et courageux. Personne ne reste en vie. 30À partir de ce moment, les Moabites sont sous le pouvoir des Israélites, et le pays connaît la paix pendant 80ans.

Chamgar

31Après Éhoud vient Chamgar, fils d'Anath. Il tue 600Philistins avec un aiguillon. Lui aussi délivre le peuple d'Israël.

Lire la suite

Méditez

  • De quoi ou de qui parlent ces versets ?
  • Y a-t-il un exemple à suivre ou à ne pas suivre ?
  • Quel verset m'interpelle le plus ?
  • Pour ma prière y a-t-il quelque chose que Dieu me montre:
    • Dont j'aie à me repentir ?
    • Auquel croire et obéir ?
    • Pour lequel le remercier et le louer ?
    • Pour lequel lui formuler ma demande ?

DIVERSES DELIVRANCES

La délivrance par Ehud

Les enfants d’Israël se repentirent et le Seigneur leur suscita Ehud, le Benjamite. Il séduisit le roi de Moab avec un présent qui lui donna accès auprès de Lui. Comment te comportes-tu vis-à-vis du présent ? Ehud était un fin stratège. Il intrigua le roi et réussit à le poignarder dans sa propre chambre avant de se sauver. Pour gagner du temps, il verrouilla les portes et s’échappa sans être intercepté. Il sonna de la trompette pour convoquer les hommes de troupes au combat et attaqua Moab. Israël battit dix milles Moabites sans en laisser aucun s’échapper au travers du Jourdain. Cette victoire permis à Israël d’être en paix pendant quatre-vingts ans.

La délivrance par Schamgar

Schamgar était un nom horien, ce qui indiquait peut-être une influence horienne sur sa famille, mais pas nécessairement une origine étrangère. Il était un des Juges mineurs (non parce que leurs exploits étaient négligeables mais parce que leurs récits étaient brefs). Il frappa six cents Philistins avec un aiguillon à bœufs, une arme inappropriée. Lorsque Dieu contrôle une situation, il la fait aboutir par tous les moyens. Compte sur Dieu seul face à tes différents défis. Avec le peu que tu as, il veut réaliser des merveilles.

A méditer

« Avec Dieu, nous ferons des exploits ; il écrasera nos ennemis » (Psaume 60, 14).

Revenir à la lecture/note de la journée



 
Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.