Verset de la semaine

« L’Eternel fut avec lui, et la prospérité l’accompagna ; il habitait dans la maison de son maître l’Egyptien. »
Genèse 39.2
Voir les jours passés
29303101020304050607
Ligue pour la lecture de la BibleProposé par la Ligue pour la Lecture de la Bible
samedi 30 juillet

Genèse 42.1-24

1Jacob vit qu'il y avait du grain en Egypte. Alors Jacob dit à ses fils : Pourquoi restez-vous là à vous regarder les uns les autres ? 2Il dit : J'apprends qu'il y a du grain en Egypte ; descendez-y et achetez-nous-en là-bas ; ainsi nous resterons en vie, nous ne mourrons pas. 3Dix des frères de Joseph descendirent acheter du blé en Egypte. 4Quant à Benjamin, frère de Joseph, Jacob ne l'envoya pas avec eux, de peur, disait-il, qu'il ne lui arrive un accident. 5Les fils d'Israël vinrent pour acheter du grain, au milieu de tous ceux qui venaient dans cette intention ; car c'était la famine en Canaan.

Joseph traite durement ses frères

6Joseph était donc le gouverneur du pays ; c'est lui qui faisait vendre du grain à tout le peuple du pays. Les frères de Joseph arrivèrent et se prosternèrent devant lui, face contre terre. 7Joseph vit ses frères. Il les reconnut, mais il se comporta à leur égard comme un inconnu ; il leur dit avec dureté : D'où venez-vous ? Ils répondirent : De Canaan, pour acheter des vivres. 8Joseph reconnut ses frères, mais eux ne le reconnurent pas. 9Joseph se souvint des rêves qu'il avait faits à leur sujet ; il leur dit : Vous êtes des espions ; c'est pour repérer les points faibles du pays que vous êtes venus ! 10Ils lui répondirent : Non, mon seigneur, nous sommes venus acheter des vivres. 11Nous sommes tous fils d'un même homme ; nous sommes sincères ! Nous sommes tes serviteurs, nous ne sommes pas des espions ! 12Il leur dit : C'est faux ! C'est pour repérer les points faibles du pays que vous êtes venus ! 13Ils répondirent : Nous sommes douze frères, fils d'un même homme en Canaan ; le plus petit est avec notre père aujourd'hui, et il y en a un qui n'est plus. 14Joseph reprit : Je vous l'ai dit : vous êtes des espions ! 15Voici l'épreuve que vous subirez : par la vie du pharaon, vous ne sortirez pas d'ici tant que votre petit frère ne sera pas venu. 16Envoyez l'un de vous chercher votre frère ; vous autres, vous irez en prison. On mettra ainsi vos paroles à l'épreuve, pour savoir si vous dites la vérité ; sinon, par la vie du pharaon, c'est que vous êtes des espions ! 17Et il les fit mettre ensemble aux arrêts pendant trois jours.

18Le troisième jour, Joseph leur dit : Faites ceci, et vous vivrez. Je crains Dieu ! 19Si vous êtes sincères, que l'un de vos frères reste prisonnier dans la maison d'arrêt ; vous autres, partez, emportez du grain pour vos maisons, à cause de la famine, 20et ramenez-moi votre petit frère ; ainsi vos paroles seront confirmées et vous ne mourrez pas. Ils s'exécutèrent, 21tout en se disant l'un à l'autre : Vraiment, nous avons eu tort en ce qui concerne notre frère ; car nous avons vu sa détresse quand il nous suppliait, et nous ne l'avons pas écouté. C'est pour cela que cette détresse est venue sur nous. 22Ruben leur dit : Ne vous ai-je pas dit : « Ne péchez pas contre cet enfant ! » Mais vous n'avez pas écouté. Maintenant son sang nous est réclamé. 23Ils ne savaient pas que Joseph comprenait, car il y avait entre eux un interprète. 24Il s'éloigna d'eux pour pleurer. Puis il revint leur parler ; il prit parmi eux Siméon et le fit mettre en prison sous leurs yeux.

Lire la suite

Méditez

  • Est-ce que ce passage m'apprend quelque chose sur Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit ?
  • Y a-t-il un exemple à suivre ou à ne pas suivre ?
  • Quel verset m'interpelle le plus ?
  • Pour ma prière y a-t-il quelque chose que Dieu me montre:
    • Dont j'aie à me repentir ?
    • Auquel croire et obéir ?
    • Pour lequel le remercier et le louer ?
    • Pour lequel lui formuler ma demande ?

L'INCONNU PRODIGIEUX

Joseph est vendu par ses frères à l’âge de 17 ans. (37. 2, 26-27). Il siège à la place des honneurs plus de 20 ans après et détient désormais le plein pouvoir du bien et du mal sur ses frères.

L'inconnu prodigieux ferme les trous de conflit latent (1-7)

Devant la menace de la famine, Jacob suscite (1) et organise le voyage de ses enfants pour se ravitailler (2-3). Par privilège, il prend le soin de préserver Benjamin des malheurs de ce voyage (4). Pour les fils envoyés (5), Joseph n’était qu’un inconnu potentat égyptien à qui il faut vouer le respect protocolaire (6). Mais Joseph les reconnait pour ses frères (7). Notre société et l’Eglise souffrent du favoritisme flagrant de ses dirigeants. Que fais-tu pour prévenir et/ou concilier les divisions autour de toi ? (Ro 5. 8)

L'inconnu prodigieux conduit à la repentance (8-17)

Joseph confond ses frères avec des déclarations troublantes (9, 12, 14) pour éprouver la sincérité de leurs cœurs (10, 11, 13). Il les emprisonne (17) pendant trois jours pour les préparer à un examen de conscience (15, 16). A quoi sert notre sincérité devant les hommes si notre culpabilité devant Dieu est tangible ? Veillons et agissons (Mt 24. 42) pour exprimer librement notre fidélité (Lc 21. 36) quand l’insoutenable présence de Dieu se manifestera à nous. En quoi ta position actuelle profite à quelqu’un (Ac 20. 31)  ?

L'inconnu prodigieux appelle à la vie 18-24)

Après trois jours de réflexions et de regret (21-22), Joseph adresse à ses frères des paroles d’espoir et d’encouragement (18). La seule condition était la preuve de leur sincérité (19-20). Aussi douloureuse qu’elles soient, les conséquences de nos péchés nous offrent l’opportunité de nous rapprocher de Dieu. De quoi veux-tu te repentir maintenant ?

À méditer

Jérémie 6.16

Revenir à la lecture/note de la journée



 
Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.