Verset de la semaine

"Il faut qu'il croisse, et que je diminue."
Jean 3.30
Voir les jours passés
10111213141516171819
Ligue pour la lecture de la BibleProposé par la Ligue pour la Lecture de la Bible
lundi 13 janvier

Jean 4.43-54

43Après ces deux jours, Jésus partit de là, pour se rendre en Galilée;44car il avait déclaré lui-même qu'un prophète n'est pas honoré dans sa propre patrie.45Lorsqu'il arriva en Galilée, il fut bien reçu des Galiléens, qui avaient vu tout ce qu'il avait fait à Jérusalem pendant la fête; car eux aussi étaient allés à la fête.46Il retourna donc à Cana en Galilée, où il avait changé l'eau en vin. Il y avait à Capernaüm un officier du roi, dont le fils était malade.47Ayant appris que Jésus était venu de Judée en Galilée, il alla vers lui, et le pria de descendre et de guérir son fils, qui était près de mourir.48Jésus lui dit: Si vous ne voyez des miracles et des prodiges, vous ne croyez point.49L'officier du roi lui dit: Seigneur, descends avant que mon enfant meure.50Va, lui dit Jésus, ton fils vit. Et cet homme crut à la parole que Jésus lui avait dite, et il s'en alla.51Comme déjà il descendait, ses serviteurs venant à sa rencontre, lui apportèrent cette nouvelle: Ton enfant vit.52Il leur demanda à quelle heure il s'était trouvé mieux; et ils lui dirent: Hier, à la septième heure, la fièvre l'a quitté.53Le père reconnut que c'était à cette heure-là que Jésus lui avait dit: Ton fils vit. Et il crut, lui et toute sa maison.54Jésus fit encore ce second miracle lorsqu'il fut venu de Judée en Galilée.

Méditez

  • Est-ce que ce passage m'apprend quelque chose sur Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit ?
  • Y a-t-il un exemple à suivre ou à ne pas suivre ?
  • Quel verset m'interpelle le plus ?
  • Pour ma prière y a-t-il quelque chose que Dieu me montre:
    • Dont j'aie à me repentir ?
    • Auquel croire et obéir ?
    • Pour lequel le remercier et le louer ?
    • Pour lequel lui formuler ma demande ?

LA FOI COMME CHEMIN DE VIE

Attendre de voir des choses extraordinaires avant de croire en Jésus ne date pas d’hier…

Des Galiléens incrédules

(43-45). L’accueil favorable des Samaritains (41) contraste avec l’incrédulité chronique affichée par les concitoyens de Jésus (44 ; cf. Mc 6. 1-6). L’évangéliste explique l’évolution de leur attitude à l’égard de Jésus de Nazareth, par le fait qu’ils l’ont vu faire des miracles à Jérusalem (45).

Un officier royal mis en route

(46-54). Cet officier s’approche de Jésus, lui demandant de parcourir une vingtaine de kilomètres pour guérir son fils, malade et près de mourir à Capernaüm. Jésus répond en s’adressant à tous ses auditeurs (à nous aussi)  : La foi qui est simple engouement pour un faiseur de miracles est insuffisante (48 ; cf. 2. 23-24 ; 5. 36).
Devant l’insistance du père, Jésus répond, mais de manière inattendue et pour éveiller en lui la foi en sa parole. Et ce dernier de croire cette bonne nouvelle, d’arrêter ses supplications (même s’il n’a pas obtenu exactement ce qu’il lui demandait) et d’obéir (50 ; cf. 2 Cor 5. 7). Qu’advient-il ensuite ? (51, 53)

Notre défi

Beaucoup de gens vont çà et là recherchant un sauveur pour guérir leur cancer, résoudre leur stérilité, leur fournir un conjoint, détruire leurs ennemis… Jésus est capable de faire toutes ces choses. Mais pour nous, le défi est de croire Jésus qui peut réaliser l’impossible et non attendre de les voir se réaliser avant de croire.

Vérité :

« … Heureux ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru ! » « Jn 20.29b)

Revenir à la lecture/note de la journée



 
Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.