Verset de la semaine

« La fin de toutes choses est proche. Soyez donc sages et sobres, pour vaquer à la prière. »
1 Pierre 4.7
Voir les jours passés
11121314151617181920
Ligue pour la lecture de la BibleProposé par la Ligue pour la Lecture de la Bible
mercredi 11 mai

Genèse 15. 1-21

1Après cela, la parole du SEIGNEUR parvint à Abram, dans une vision : N'aie pas peur, Abram ! Je suis moi-même ton bouclier ; ta récompense sera très grande. 2Abram répondit : Seigneur DIEU, que me donneras-tu ? Je m'en vais sans enfant ; l'héritier de ma maison, c'est Eliézer de Damas. 3Abram dit : Tu ne m'as pas donné de descendance ; c'est celui qui est né dans ma maison qui sera mon héritier. 4Alors la parole du SEIGNEUR lui parvint : Ce n'est pas lui qui sera ton héritier, mais bien celui qui sortira de toi. 5Il le mena dehors et dit : Contemple le ciel, je te prie, et compte les étoiles, si tu peux les compter. Il lui dit : Ainsi sera ta descendance. 6Il mit sa foi dans le SEIGNEUR ; il le lui compta comme justice.

7Il lui dit : Je suis le SEIGNEUR (YHWH) ; c'est moi qui t'ai fait quitter Our-des-Chaldéens pour te donner ce pays en possession. 8Abram répondit : Seigneur DIEU, à quoi saurai-je que j'en prendrai possession ? 9Il lui dit : Prends pour moi une génisse de trois ans, une chèvre de trois ans, un bélier de trois ans, une tourterelle et une jeune colombe. 10Il prit tous ces animaux, les coupa par le milieu et mit chaque moitié l'une en face de l'autre ; mais il ne partagea pas les oiseaux. 11Les oiseaux de proie s'abattirent sur les cadavres, mais Abram les chassa. 12Au coucher du soleil, une torpeur tomba sur Abram ; une terreur, une obscurité épaisse tombait sur lui.

13Il dit à Abram : Sache que tes descendants séjourneront en immigrés dans un pays qui n'est pas le leur ; ils y seront esclaves, et on les affligera pendant quatre cents ans. 14Mais je jugerai la nation dont ils auront été les esclaves, et ils sortiront ensuite avec de grands biens. 15Toi, tu iras en paix vers tes pères ; tu seras enseveli après une heureuse vieillesse. 16A la quatrième génération, ils reviendront ici ; car la faute des Amorites n'est pas encore à son comble.

17Quand le soleil fut couché, l'obscurité devint profonde ; alors une fournaise fumante et une torche de feu passèrent entre les animaux partagés. 18En ce jour-là, le SEIGNEUR conclut une alliance avec Abram en disant : Je donne ce pays à ta descendance ; depuis le fleuve d'Egypte jusqu'au grand fleuve, l'Euphrate, 19le pays des Caïnites, des Qenizzites, des Qadmonites, 20des Hittites, des Perizzites, des Rephaïtes, 21des Amorites, des Cananéens, des Guirgashites et des Jébusites.

Lire la suite

Méditez

  • Y a-t-il un exemple à suivre ou à ne pas suivre ?
  • Quelle vérité Dieu me révèle-t-il ?
  • Quel verset m'interpelle le plus ?
  • Pour ma prière y a-t-il quelque chose que Dieu me montre:
    • Dont j'aie à me repentir ?
    • Auquel croire et obéir ?
    • Pour lequel le remercier et le louer ?
    • Pour lequel lui formuler ma demande ?

JUSTE PAR LA FOI !

Le chapitre 15 de Genèse marque un tournant : alors que les chapitres 12 à 14 parlent de la terre promise, à partir de celui-ci, la postérité d’Abram devient essentielle.

Au-delà d’un fils, une nation (1-5)

Abram avait 75 ans quand il fut appelé par Dieu. Malgré son âge, il n’avait pas d’enfant. Cela était une préoccupation primordiale. Lorsque Dieu le fortifia et lui promit une très grande récompense (1), celui-ci avait plutôt fixé ses regards sur son désir : avoir une descendance (2). Alors, Dieu lui promit qu’il aurait un fils qui serait son héritier (4) de qui naitrait une nation (5). Quelle préoccupation as-tu ? Approche-toi de Dieu avec un cœur sincère, il l’accomplira au-delà même de tes attentes.

Une foi qui change toute une destinée (6-21)

Abram crut à ce que Dieu lui promit, ainsi fut-il justifié (6). Cette confiance toucha Dieu et le poussa à réitérer sa promesse (7). La foi d’Abram devint à jamais le principe de la justification de toute personne qui veut marcher avec Dieu. En croyant au sacrifice qu’accomplit Jésus-Christ, Dieu nous justifie et fait de nous des fils d’Abraham. Sais-tu que tu es devenu juste par Jésus-Christ ? Abram demande à Dieu de lui prouver la certitude de sa possession de la terre (8). La demande de certitude n’est pas synonyme de manque de foi, ni de doute. Notre Dieu est un Dieu d’ordre et de précision. Dans sa souveraineté, il peut nous donner des signes pour nous prouver la véracité de sa Parole. L’obéissance d’Abram aux recommandations de Dieu (9-12) nous prouve que la foi implique toujours l’obéissance et la soumission, puis attise l’intimité entre l’homme et Dieu. Cette intimité va jusqu’à engendrer des alliances solides surtout s’agissant d’Abram (18-21), alliances dont les clauses ont leurs effets jusqu’à nos jours.

Invitation

Attachons-nous toujours à la Parole infaillible de Dieu et soyons pour les autres des sujets de bénédiction

Revenir à la lecture/note de la journée



 
Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.